Le carnet de bord de l’urgentiste: «Le personnel soignant n’est pas assez formé aux sciences humaines»

Alexandre Ghuysen: «On a un Monsieur qui est là depuis neuf jours, cela crée un attachement inhabituel.»
Alexandre Ghuysen: «On a un Monsieur qui est là depuis neuf jours, cela crée un attachement inhabituel.» - D.R.

Il y a quelque chose d’intéressant qui est ressorti des derniers débriefings. Le personnel soignant se rend compte qu’il est confronté à des questions qui ne se posent pas d’habitude. On a transformé depuis deux semaines une partie des urgences en un middle-care (des lits de soins intermédiaires pour des patients à qui on veut éviter les soins intensifs, NDLR). Ce qui bouscule un peu notre quotidien. Généralement, un patient qui est admis aux urgences y reste 24 heures, parfois un jour au deux au maximum. C’est très rare d’avoir des séjours plus longs. Or ici, certains patients restent quatre ou cinq jours à nos côtés au middle-care, parfois une semaine. On a même un Monsieur qui est là depuis neuf jours, ce qui crée un attachement inhabituel.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct