Un deal Brexit, premier possible «effet domino» Biden

Dominic Cummings quittant le 10 Downing Street, après avoir fait ses cartons. Un départ spectaculaire comme un dernier coup de com’.
Dominic Cummings quittant le 10 Downing Street, après avoir fait ses cartons. Un départ spectaculaire comme un dernier coup de com’. - REUTERS.

L’élection à la présidence des Etats-Unis de Joe Biden, un « global game changer » comme on dit ? On l’a souvent écrit ces derniers temps, l’éjection de Donald Trump de la Maison-Blanche ne changera pas tout à la politique internationale, en particulier commerciale, américaine mais elle devrait quand même modifier pas mal de cartes. Un premier test pourrait se dérouler dans les semaines, et même les jours qui viennent, via les négociations du Brexit. Ce départ des Britanniques de l’Union européenne est acquis depuis le 31 janvier dernier, mais ses conditions d’application sont négociées depuis des mois entre les responsables britanniques et la Commission. Le temps presse désormais car on « bascule » concrètement le premier janvier 2021 et ce dimanche, les négociateurs britanniques sont arrivés à Bruxelles pour ce qui pourrait être le dernier round avant un sommet de l’Union européenne jeudi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct