Yossi Cohen, le coriace «mannequin» des services secrets israéliens

Yossi Cohen, le coriace «mannequin» des services secrets israéliens
Corinna Kern/Reuters

Ce 10 janvier 2015, la délégation israélienne menée par Binyamin Netanyahou débarque dans un grand hôtel proche de la place de l’Etoile à Paris. Elle est venue participer à la marche de solidarité organisée après les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes. « C’est la première fois que je m’enregistre sous ma véritable identité », sourit dans le hall Yossi Cohen. Le « Ramsad », le directeur des services secrets israéliens, est un habitué de la capitale française. Francophone, il y séjournait en se faisant passer pour un homme d’affaires afin de mener des missions de renseignements, comme des rencontres avec ses informateurs arabes ou des agents retournés. C’était avant qu’il ne devienne, en 2011, le conseiller en sécurité du Premier ministre puis, en 2016, le patron du Mossad, la fameuse agence d’espionnage.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct