La chronique «Alternatives»: ceux pour qui Trump est le grand vainqueur

La chronique «Alternatives»: ceux pour qui Trump est le grand vainqueur

En fait, c’est Donald Trump qui a gagné. C’est ce que moulinent, depuis que sont tombés les résultats des élections américaines, des journalistes et essayistes chantres extrêmement droitiers du néopopulisme en vogue. Pourquoi ? Parce qu’il a obtenu plus de suffrages que lors de son élection en 2016 et qu’il a permis au parti Républicain d’obtenir un record de voix.

C’est vrai. Sauf que – ce qu’ils ne prennent même pas en compte – le fait que Joe Biden, candidat ultra transparent, ait mené la campagne la plus inexistante, sinon la plus nulle, qui se puisse concevoir, que les surenchères émeutières de l’ultra gauche ont considérablement desservi les démocrates (Trump, à la fin, n’a d’ailleurs plus utilisé que cet argument), que la conjoncture économique d’avant covid jouait en faveur des républicains, sauf que, donc, malgré tout cela, le candidat Biden a obtenu plus de cinq millions de suffrages que son concurrent et a battu, lui aussi, le record de voix obtenues par son parti.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct