Coronavirus: la pression reste forte sur les services de soins intensifs des hôpitaux bruxellois

Coronavirus: la pression reste forte sur les services de soins intensifs des hôpitaux bruxellois
Belga

Les chiffres des admissions dans le réseau des hôpitaux Iris et à l’UZ Brussel ont stagné la semaine dernière. Un plateau a été atteint mais la pression reste intense dans les services de soins intensifs, soulignent lundi les établissements hospitaliers. De nombreux décès ont également été enregistrés.

« Les chiffres stagnent, mais la pression sur les soins intensifs reste très élevée », confirme Karolien De Prez, porte-parole de l’UZ Brussel. « Il ne faut pas non plus oublier qu’il y a beaucoup de décès. Depuis le 1er novembre, nous en avons enregistré 36. Cela fait également baisser le nombre de patients, mais ces personnes sont décédées, c’est une nuance importante. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct