Coronavirus: les commerces non essentiels veulent pouvoir vendre sur rendez-vous

Accueillir des clients uniquement par rendez-vous ne présenterait aucun danger sanitaire, prétendent les fédérations sectorielles, ce qui va à l’encontre d’avis scientifiques.
Accueillir des clients uniquement par rendez-vous ne présenterait aucun danger sanitaire, prétendent les fédérations sectorielles, ce qui va à l’encontre d’avis scientifiques. - Pierre-Yves Thienpont.

Depuis le lundi 2 novembre, les exploitants de commerces décrétés non essentiels connaissent une nouvelle période de souffrance financière aiguë, puisqu’ils doivent garder portes closes suite à la décision de reconfinement prise fin octobre par le Comité de concertation. Comeos, la fédération du commerce organisé, estime que ses membres concernés par la mesure – les chaînes de magasins non esssentiels – perdent quotidiennement 100 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit 4 milliards pour les six semaines de reconfinement jusqu’au 13 décembre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct