Le changement climatique met en péril l’avenir de 14% des principaux ports du monde

En Espagne, le port de Bermeo est crédité d’un risque élevé pour 2100, de même que Bilbao et Ceuta.
En Espagne, le port de Bermeo est crédité d’un risque élevé pour 2100, de même que Bilbao et Ceuta. - Vincent West/Reuters

Il ne s’agit pas uniquement des inondations provoquées par la montée du niveau de la mer et les tempêtes. Les ports, infrastructures essentielles au développement économique de tout pays, sont également menacés par d’autres conséquences du changement climatique, comme les vents forts et les températures élevées, qui empêchent les dockers de travailler dans des conditions normales. Un groupe d’experts de l’Institut d’hydraulique environnementale de l’Université de Cantabrie, en Espagne, et du Centre national pour la recherche atmosphérique des Etats-Unis a créé un outil permettant de calculer le risque présent et futur qui plane sur les activités menées dans les 2.013 ports côtiers les plus importants du monde.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct