Eloi Laurent au «Soir»: «Il faut être un doux rêveur pour croire encore en la croissance…»

Pour Eloi Laurent, les systèmes économiques sont devenus insoutenables au point de remettre en cause notre humanité même. Il faut en tirer la leçon.
Pour Eloi Laurent, les systèmes économiques sont devenus insoutenables au point de remettre en cause notre humanité même. Il faut en tirer la leçon. - Agence Anne&Arnaud.

Entretien

De quoi parle-t-on quasi exclusivement, entre nous et dans les médias, depuis huit à neuf mois ? Du covid. Tant et plus, que la leçon essentielle s’est peut-être perdue. A savoir que ce virus, transmis à l’homme par des animaux, n’est pas, comme qui dirait, tombé du ciel – une punition divine dont on ignorerait la cause – mais l’effet collatéral d’un système économique fondé sur une croissance absolument effrénée détruisant les écosystèmes et la biodiversité, explique Eloi Laurent, professeur à Sciences Po et Stanford. « A nous d’en tirer la leçon si nous ne voulons pas d’un monde proprement invivable », prévient l’économiste dans Si la santé guidait le monde ?, sorti la semaine passée aux Editions Les Liens qui Libèrent.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct