Le crowdlending, le prêt participatif en immobilier, se perfectionne

Les deux fondateurs d’Ecco Nova: Quentin Sizaire (à gauche) et Pierre-Yves Pirlot.
Les deux fondateurs d’Ecco Nova: Quentin Sizaire (à gauche) et Pierre-Yves Pirlot. - D.R.

Depuis deux ans s’est développé le crowdlending ou prêt participatif par internet. Principe ? Un promoteur immobilier désireux de trouver des fonds pour mener à bien une construction publie un appel sur une plateforme web sécurisée. Des investisseurs – particuliers ou professionnels – y répondent selon intérêt. Exemple de versement moyen : 3.000 euros. Mis ensemble, tous ces prêts individuels aboutissent à une certaine somme.

Pour les investisseurs, l’intérêt est double : l’argent sert à des projets concrets et les rendements sont plutôt intéressants dans l’environnement actuel. En gros, entre 4 et 8 % brut par an. Ce n’est pas sans risques mais il y a des garde-fous. Les plateformes doivent être agréées par l’autorité des marchés financiers, la FSMA ; elles pratiquent une sélection drastique des projets ; elles publient des notices d’information pour chaque appel, etc.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct