«Monsieur le Ministre-Président, Mesdames et Messieurs les juré.e.s»

«Monsieur le Ministre-Président, Mesdames et Messieurs les juré.e.s»

Nous vous adressons ce courrier, nous, F(s), groupe de femmes ou personnes s'identifiant comme femmes, issues du secteur artistique et culturel.

Nous sommes un mouvement qui oeuvre au sein du paysage culturel et artistique pour mettre en lumière et enrayer les pratiques patriarcales et coloniales en proposant notamment des outils d'inclusion. Depuis trois ans, F(s) interpelle les institutions culturelles dans le but d'obtenir une équité véritable en ce qui concerne l'accès au milieu professionnel, ainsi qu'une équité de traitement et de considération des travailleur·euse·s du secteur.

Le 20 octobre 2020, nous avons pris connaissance des 2 lauréats du label I.M.P.A.C.T. 2021 d'une part, et ensuite, du lancement du nouvel appel à projets I.M.P.A.C.T. 2022.

Favoriser la participation à la vie culturelle constitue l'objectif prioritaire du label I.M.P.A.C.T. comme l'indique votre charte, en prenant soin de « garantir la participation culturelle, l’accès à la culture, le droit de l’exprimer, de l’interpréter » et ayant « pour mission de toucher plus prioritairement les populations éloignées des lieux et formes traditionnelles de la culture instituée. »

Depuis sa création en 2015, le label I.M.P.A.C.T. nous a semblé porter une attention particulière à la diversité des lauréat.e.s. Nous déplorons que ces engagements n'aient plus été mis en oeuvre au cours des deux dernières années. Comment le label entend-il honorer sa "vocation", qui est "de permettre l’exercice du droit à la culture par tout individu", en labellisant des spectacles qui sont le fruit et le reflet de positions sociales homogènes et privilégiées, c'est à dire soutenir et labelliser uniquement des projets portés en quasi-totalité par des hommes, blancs de surcroît ? En effet, il existe un lien direct entre la diversité des personnes présentes dans les salles de spectacle (qui va au théâtre ?) et la diversité des personnes présentes dans les équipes artistiques (qui fait du théâtre, de qui émanent les récits ?).

Dès lors, le jugement basé sur la qualité (« nous avons choisi les meilleurs projets /dossiers ») ne nous semble pas constituer une réponse recevable et suffisante. Il nous semble qu’un Label qui a pour objectif de soutenir des projets d'utilité publique implique la mise en place de critères de sélection spécifiques au delà du domaine subjectif et interrogeable de la «qualité ». De nombreux événements dans le champ artistique et culturel ont prouvé que, sans balises, le jugement basé sur la qualité conférait aux biais inconscients leur pleine efficacité, avec pour résultat de favoriser toujours les mêmes profils de personnes.

Fortes de ces constats, et ayant conscience que le nouveau règlement du label I.M.P.A.C.T. est encore à l'étude, nous demandons :

- que les palmarès 2022 et 2023 soient exclusivement décernés à des projets portés par des femmes ou personne(s) s'identifiant comme femme(s),

- que le label mette en place, pour les années suivantes, un système de quota qui assure qu'au moins un des deux projets lauréats soit porté par une (ou plusieurs) femme(s) et personne(s) s'identifiant comme femme(s),

- que le label considère la diversité de son palmarès comme l'une de ses priorités, et ce à long terme, dans une dynamique pro-active,

- que le label établisse comme critère d'utilité publique la diversité de genre, de race, de classe, d'orientation sexuelle des membres de l'équipe de création.

Nous espérons que vous considérerez avec attention notre vive requête. De notre côté, nous continuerons notre travail de « veille » tant que persistera le manque d'équité et de pluralité dans le secteur culturel et artistique.

Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Ministre-Président, Mesdames et Messieurs les juré.e.s, l'expression de nos salutations distinguées.

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

     

    Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

    Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

    1€
    le 1er mois
    J'en profite
    Déjà abonné?Je me connecte
    Aussi en Cartes blanches