Economiquement, le deuxième confinement ressemble au premier, en moins grave

L’horeca faisait état, la semaine passée, d’une perte de chiffre d’affaires de 66%, contre près de 90% en mars et avril – effet notamment du take away.
L’horeca faisait état, la semaine passée, d’une perte de chiffre d’affaires de 66%, contre près de 90% en mars et avril – effet notamment du take away. - Pierre-Yves Thienpont.

Le deuxième confinement ressemblera au premier, celui de mars et avril, mais en moins grave. Comprenez que la paralysie de l’activité économique devrait être moins large. C’est le premier enseignement de l’enquête menée la semaine passée auprès des entreprises par différentes fédérations professionnelles, sous l’égide de la Banque nationale (1).

Au niveau agrégé, le « manque à gagner » – la perte de chiffre d’affaires par rapport à la normale – était ainsi évalué par les entreprises interrogées à 17 %, soit moitié moins que lors du premier confinement.

Mais cette moyenne cache des situations très différentes d’un secteur à l’autre. Les plus touchés par le premier lockdown le sont encore cette fois, bien qu’à un degré légèrement moindre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct