Alysson, devenue symbole malgré elle du désarroi des commerçants

Alysson, devenue symbole malgré elle du désarroi des commerçants
Facebook

Ses cheveux rouges et son grand sourire ont inondé les réseaux sociaux ce mardi : Alysson, 24 ans, est devenue malgré elle, par un geste de désespoir ultime posé ce lundi, le symbole du désarroi dans lequel sont plongés beaucoup d’indépendants dont les volets sont clos. La jeune Liégeoise rêvait depuis longtemps d’exercer sa passion ; en attendant d’obtenir un crédit pour compléter ses économies, elle s’était proposée pour coiffer gratuitement des patients en revalidation, à la clinique du CHR-Château Rouge, durant le premier confinement. Après avoir ainsi donné le sourire à ces personnes privées de contacts, la jeune coiffeuse avait enfin pu boucler son dossier et réaliser son rêve d’enfant. Son « barber shop », « Hooter’s cutting », avait pu ouvrir début août rue St Gilles, dans le centre de la cité Ardente. Elle envisageait l’avenir avec optimisme. Le regain de la pandémie en a décidé autrement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct