Paddock: «Je ne vis certainement pas de mes souvenirs», explique François Duval

Vincent Rocher
Vincent Rocher

Ce mercredi, François Duval entre en quarantaine. Pas à cause d’un virus. Le seul qui l’ait habité pendant une petite vingtaine d’années - celui de la compétition automobile bien sûr - est maitrisé depuis longtemps. Ne comptez pas non plus sur l’homme pour une crise tempérée par l’achat d’une Harley Davidson. Le garagiste est bien trop pragmatique pour ce genre de douce folie bobo.

François, vous fêtez vos 40 ans ce mercredi. Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct