Le jazzman Toine Thys crée Orlando: «J’ai voulu mettre en avant la porosité entre les musiciens»

Voilà Orlando, le groupe: Maxime Sanchez, Florent Nisse, Antoine Pierre et Toine Thys à l’avant-plan.
Voilà Orlando, le groupe: Maxime Sanchez, Florent Nisse, Antoine Pierre et Toine Thys à l’avant-plan. - Kjell Gryspeert.

Le saxophoniste belge Toine Thys ne cesse de se réinventer tout en conservant son intensité, sa chaleur, sa sonorité. C’est son besoin aigu de l’aventure qui le pousse à explorer de nouvelles géométries et musicalités. Le voilà donc en quartet, avec Antoine Pierre à la batterie, Maxime Sanchez au piano et Florent Nisse à la contrebasse. Deux Belges, deux Français. Le quartet est formidable et l’album est plein d’irisations éclatantes, de nuages rêveurs et de fleuves aux méandres lents et aux rapides intrépides.

« Orlando ». Pour faire référence au roman de Virginia Woolf ? Et à la dualité de son héros ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct