Notre choix du jour pour contrer l’ennui en confinement: les passions humaines à la démesure du baroque

Giovanni Baptista Tiepolo pour son «Triomphe d’Amphitrite» (huile sur toile, vers 1740) est inspiré par ses mots d’Ovide sur les origines du monde: «Avant la mer, avant la terre et le ciel qui couvre tout, la nature, dans l’univers tout entier, offrait un seul et même aspect; on l’a appelé le chaos, ce n’était qu’une masse informe et confuse, rien qu’un bloc inerte, un entassement d’éléments mal unis et discordants. Il n’y avait pas encore de Titan pour donner sa lumière au monde; Phébé ne réparait pas les cornes nouvelles de son croissant; la Terre n’était pas suspendue dans l’air environnant ni équilibrée par son propre poids; Amphytrite n’avait pas étendu ses bras tout le long des rivages. Partout où il y avait de la terre, il y avait aussi de la mer et de l’air.»
Giovanni Baptista Tiepolo pour son «Triomphe d’Amphitrite» (huile sur toile, vers 1740) est inspiré par ses mots d’Ovide sur les origines du monde: «Avant la mer, avant la terre et le ciel qui couvre tout, la nature, dans l’univers tout entier, offrait un seul et même aspect; on l’a appelé le chaos, ce n’était qu’une masse informe et confuse, rien qu’un bloc inerte, un entassement d’éléments mal unis et discordants. Il n’y avait pas encore de Titan pour donner sa lumière au monde; Phébé ne réparait pas les cornes nouvelles de son croissant; la Terre n’était pas suspendue dans l’air environnant ni équilibrée par son propre poids; Amphytrite n’avait pas étendu ses bras tout le long des rivages. Partout où il y avait de la terre, il y avait aussi de la mer et de l’air.» - Gemäldegalerie, Dresde.

Du Caravage à Rubens en passant par Jacob Jordaens, Guido Reni ou encore Nicolas Poussin, la peinture baroque n’en finit pas de faire courir les foules. Partout on en vante (ou on en stigmatise) le côté exubérant, foisonnant, excessif, faisant suite à l’élégante sobriété de la Renaissance. Comme si, soudain, au début du XVIIe siècle, les artistes avaient ressenti le besoin de s’éclater en brisant tous les carcans.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct