Régis Debray au «Soir»: «L’écologie est le premier grand récit pessimiste de notre histoire»

Régis Debray tire quelques leçons sur le «monde d’avant», à la lumière de ses propres engagements.
Régis Debray tire quelques leçons sur le «monde d’avant», à la lumière de ses propres engagements. - Belga.

La chouette de Minerve ne prend son envol qu’au crépuscule, affirmait Hegel. En clair, on ne comprend un processus historique que lorsqu’il est achevé. Le temps est venu, a estimé Régis Debray, de tirer quelques leçons sur le « monde d’avant », à la lumière de ses propres engagements.

En novembre 1967, vous avez pris 30 ans de prison en Bolivie pour avoir participé à la guérilla de Che Guevara. C’est là, à 10.000 kilomètres de Paris, que vous vous êtes découvert français. Or, à l’époque, une certaine gauche internationaliste levait les yeux au ciel lorsqu’on évoquait la « nation »…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct