Coronavirus – «La vie en pause, saison 2, jour 16»: le petit café

Les gens qui passent de l’autre côté, avec leur nez rougi, et nous dedans, au chaud, bienheureux.
Les gens qui passent de l’autre côté, avec leur nez rougi, et nous dedans, au chaud, bienheureux. - AFP

L’autre soir, il s’est passé un truc incroyable.

Il faisait drôlement froid, on revenait d’une promenade, avec écharpe, gants et bonnet, déjà. Et on s’est dit que c’était le moment parfait pour se réchauffer devant un bon chocolat. Pas à la maison, mais dans un petit bistrot où on peut se serrer à plusieurs sur la banquette au-dessus du radiateur, avec la vitre pleine de buée sur laquelle on peut dessiner, et les gens qui passent de l’autre côté, avec leur nez rougi, et nous dedans, au chaud, bienheureux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct