Jeux olympiques: le plan de com' du CIO se fracasse sur le Covid

Thomas Bach. @News
Thomas Bach. @News

Les communicants du Comité international olympique (CIO) ont manqué de clairvoyance au moment de programmer la visite à Tokyo, cette semaine, de leur dirigeant, Thomas Bach. Car, comme on pouvait le pressentir depuis la fin octobre, son arrivée, dimanche, a coïncidé avec l'envolée du nombre quotidien de contaminations dans ce pays qui est confronté à une troisième vague de l'épidémie. Cette résurgence du virus a totalement court-circuité le plan de communication du n°1 du CIO. Vu le contexte, beaucoup de Japonais ont jugé péniblement décalé son optimisme à propos de la tenue des prochains Jeux d'été dans un cadre sanitaire qui serait sûr à 100%. Et ils sont restés sourds à son lyrisme à propos d'un événement qui, dans huit mois, incarnerait « la lumière au bout du tunnel pour l'humanité ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct