Afghanistan-Irak: le retrait US décidé en solo par Trump inquiète les Européens

Donald Trump avait rendu visite aux troupes américaines en Afghanistan, sur la base aérienne de Bagram, en novembre dernier.
Donald Trump avait rendu visite aux troupes américaines en Afghanistan, sur la base aérienne de Bagram, en novembre dernier. - Reuters

C’est encore un « cadeau empoisonné » légué à la dernière minute par le président américain sortant Donald Trump à son successeur Joe Biden. Et c’est aussi un fameux embarras pour les alliés des Etats-Unis, embarqués, bon gré mal gré depuis deux décennies, dans la « guerre contre le terrorisme » lancée par Washington dans la foulée des attentats anti-américains du 11 septembre 2001, singulièrement en Afghanistan et en Irak.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct