Une «bulle» sous haute surveillance

L’Union européenne de judo (UEJ) le voulait, et elle est en passe de le réaliser. Malgré une saison maudite, où les judokas, qui pratiquent « le » sport de contact par excellence, ont longtemps été privés de leur activité, elle a réussi à mettre sur pied un championnat d’Europe en cette fin d’année. Et, pour couronner le tout, c’est à Prague, capitale de la République tchèque, qui détient tous les records continentaux en termes de contamination du coronavirus, que celui-ci se déroulera, de ce jeudi à samedi. A huis clos, cela va sans dire.

Du coup, c’est avec d’improbables mesures de précaution que l’organisation a été mise sur pied, de manière à créer une « bulle » dans laquelle tout a été fait pour que les 345 judokas en provenance de 40 pays puissent évoluer sans crainte.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct