Sortie du nucléaire: de quoi plomber notre empreinte carbone?

Photo prétexte
Photo prétexte - AFP

C’est l’un des arguments de la prolongation du nucléaire : son extinction en 2025 entraînera une augmentation des émissions de gaz à effet de serre et empêchera notre pays d’atteindre l’objectif qu’il s’est fixé. Il y a du vrai et du moins vrai dans ces affirmations. Mais une chose est claire : l’objectif climatique de la Belgique sera plus difficile à atteindre sans le nucléaire qu’il ne l’est déjà. Pour rappel, l’actuel gouvernement fédéral a validé la cible de -55 % d’émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 1990 et promet la neutralité carbone en 2050. Encore faut-il que les Régions – compétentes pour l’essentiel des politiques à mettre en œuvre – acceptent de suivre le mouvement ; ce qui est loin d’être acquis du côté flamand et ce qui reste à l’état d’intention à Bruxelles et en Wallonie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct