Coronavirus - Une reprise plus aisée que prévu pour GIMV

La société avait dû enregistrer de fortes dépréciations à la fin de son année comptable précédente (jusqu'à fin mars), en raison de la crise sanitaire. Mais ces derniers mois ont été moins rudes que prévu. "L'impact du Covid-19 a été très variable en fonction des secteurs, mais de manière générale, il a été moins négatif qu'attendu au départ", a indiqué la société. Elle renvoie notamment à la reprise des marchés boursiers et à la "résistance" de son portefeuille.

Cela lui permet d'enregistrer un bénéfice net de 94 millions d'euros au premier semestre contre un bénéfice de 51,4 millions au cours de l'exercice précédent. La société d'investissement a perçu 103,4 millions d'euros par la vente de participations alors qu'elle a elle-même investi 105,5 millions d'euros.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct