Présidentielle américaine: et si Trump revenait en 2024 ?

Donald Trump est le premier à avoir commencé la transformation du Parti républicain en parti populiste.
Donald Trump est le premier à avoir commencé la transformation du Parti républicain en parti populiste. - Reuters

La rumeur enfle à Washington : Donald Trump envisagerait sérieusement de se représenter à l’élection de 2024. Légalement, rien ne s’y opposerait : depuis 1947, le XXIIe amendement à la Constitution américaine fixe simplement à deux le nombre de mandats que peut exercer le président des États-Unis, sans préciser leur étalement dans le temps.

Les come-back politiques sont toutefois rares en Amérique, singulièrement lorsqu’on a perdu un scrutin présidentiel. Seul Grover Cleveland a réussi à reconquérir la Maison Blanche après en avoir été délogé par les électeurs quatre ans plus tôt. C’était en 1892…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct