«La protection sociale peut empêcher le sacrifice d’une génération d’enfants dans le monde»

« Avec la fermeture des écoles due au Covid, ce sont les filles qui risquent le plus de ne pas reprendre les cours : elles doivent souvent assurer les tâches domestiques du foyer, alourdies avec la crise. C’est très préoccupant : quel sera l’impact de cela sur tous les progrès qui avaient été réalisés en matière d’égalité des genres ? »
« Avec la fermeture des écoles due au Covid, ce sont les filles qui risquent le plus de ne pas reprendre les cours : elles doivent souvent assurer les tâches domestiques du foyer, alourdies avec la crise. C’est très préoccupant : quel sera l’impact de cela sur tous les progrès qui avaient été réalisés en matière d’égalité des genres ? » - Unicef

ENTRETIEN

Ces dernières décennies, des progrès majeurs avaient été réalisés dans la réduction de la pauvreté frappant les enfants dans le monde. Mais la crise du covid est venue renverser cette tendance positive, et les indicateurs repassent dans le rouge. Quelle est l’ampleur des dégâts ? Que faire pour empêcher un désastre ? Sola Engilbertsdottir, spécialiste de la pauvreté infantile pour l’Unicef à New York, nous aide à y voir plus clair.

La crise du covid a-t-elle réduit à néant tous les progrès précédemment acquis ? S’agit-il de la crise la plus grave depuis la seconde guerre mondiale ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct