Coronavirus: des pouvoirs spéciaux, non limités, à Bruxelles

Au cabinet du ministre-président Rudy Vervoort (PS), on assure «avoir suivi l’avis», sans plus de précision.
Au cabinet du ministre-président Rudy Vervoort (PS), on assure «avoir suivi l’avis», sans plus de précision. - Hatim Kaghat.

Après la Wallonie qui a prolongé leurs effets pour un mois supplémentaire ce mercredi et, le week-end dernier, la fédération Wallonie-Bruxelles, c’est au tour du gouvernement bruxellois de demander, pour la seconde fois cette année, au parlement ce vendredi l’octroi des pouvoirs spéciaux pour les deux mois à venir.

Comme en mars dernier, le but de la démarche est de pouvoir prendre des décisions urgentes dans le cadre de la crise sanitaire, « en se passant » de la Chambre. Débloquer de nouvelles aides financières pour certaines catégories de la population, geler les expulsions domiciliaires… Autant d’exemples de ce qui avait été décidé lors de la première vague sur la base d’arrêtés de pouvoirs spéciaux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct