Vaccins: selon Ursula von der Leyen, l’UE pourrait donner son feu vert à Moderna et Pfizer/BioNTech dès décembre

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne
Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne - Reuters

Selon l’Agence européenne des médicaments, si aucun grain de sable ne vient gripper la machine, une autorisation conditionnelle de mise sur le marché européen pourrait intervenir dès la « seconde moitié de décembre » 2020 pour les vaccins développés par Moderna et par BioNTech-Pfizer. C’est l’information relayée par la présidente de la Commission Ursula von der Leyen jeudi soir, à l’issue d’une vidéoconférence des chefs d’Etat et de gouvernement des 27, essentiellement consacrée à la lutte contre le coronavirus.

Discussions avec Moderna

L’exécutif européen a déjà signé un contrat avec le duo BioNTech-Pfizer. Le contrat porte sur l’achat futur, si le vaccin est validé, de 200 millions de doses, avec une option pour 100 millions de doses supplémentaires.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct