Les nouveaux labels énergétiques, vraiment plus simples?

Les labels énergétiques sur les appareils ménagers changent: fini l’accumulation des + derrière un A. © Photo News.
Les labels énergétiques sur les appareils ménagers changent: fini l’accumulation des + derrière un A. © Photo News.

Dans la famille des appareils électriques et ménagers, on trouve aujourd’hui le lave-vaisselle de catégorie A+, le téléviseur A++ ou l’ultra-économe frigo noté A+++. Une prédominance de « A » et une multiplication des « + » qui s’expliquent par les évolutions technologiques de ces dernières années. « Elles ont permis d’augmenter considérablement le nombre d’appareils classés en A. Il a fallu y ajouter des + pour les différencier. De plus en plus de +… », retrace-t-on chez Test-Achats. A contrario, les vieux aïeux très gourmands en énergie, étiquetés C ou D, ont disparu des rayons. La Commission européenne a d’ailleurs fait l’inventaire : plus de 90 % des réfrigérateurs et des lave-linge vendus en 2017 étaient classés dans les catégories A+, A++ ou A+++. Alors, avant qu’on en arrive à ajouter une dizaine de « + » à côté du fameux A, l’exécutif européen a pris une décision : remettre à jour le système des labels énergétiques, qui, pour rappel, a vu le jour… en 1994 !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct