Les aumôniers d’hôpitaux au front pour soigner les âmes

Pendant que le personnel soignant se bat pour guérir les corps, les aumôniers d’hôpitaux se démènent pour soulager les âmes. À la différence du premier confinement, ceux-ci peuvent désormais se rendre auprès des patients. « Pendant la première vague, ça allait tellement vite que tout a été mis à l’arrêt et focalisé sur le soin du corps », raconte l’abbé Guibert Terlinden, aumônier des Cliniques Saint-Luc. Aujourd’hui, les hôpitaux sont mieux préparés et la nécessité de ce support religieux et moral a été clairement établie, de quoi remettre en route leur travail.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct