Enfants de collaborateur: un passé qui passe mal

Les premiers dossiers judiciaires pour collaboration furent ouverts ele 18 septembre 1944. Au final, 58.140personnes seront poursuivies et 53.005 condamnées.
Les premiers dossiers judiciaires pour collaboration furent ouverts ele 18 septembre 1944. Au final, 58.140personnes seront poursuivies et 53.005 condamnées. - D. R.

Comment un enfant grandit-il, s’épanouit-il, construit-il son identité, trouve-t-il sa place dans la société lorsque celle-ci a condamné et voué aux gémonies son père, sa mère ou ses grands-parents pour avoir collaboré avec l’occupant nazi ?

Question terrible et commune à tous les après-guerres, qui en entraîne aussitôt dix autres. L’opprobre rejaillit-il inévitablement sur le descendant, même s’il n’est personnellement coupable de rien ? Un sentiment de culpabilité « par procuration » le saisit-il ? Est-il condamné au silence ou à l’anonymat, à refouler ces secrets de famille infamants, à tuer symboliquement son géniteur ou au contraire à prendre sa défense ?…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct