Les Pays-Bas vont mettre l'accent sur le train comme alternative aux sauts de puce aériens

Ce plan, "Actieagenda Trein en Luchtvaart", a été mis sur pied par le ministère de l'Infrastructure, l'aéroport de Schiphol, la compagnie aérienne KLM, le gestionnaire du rail ProRail et la compagnie ferroviaire NS.

Pour Bruxelles, le document précise qu'un "produit ferroviaire attrayant (prix, temps de trajet, fréquence et confort) est disponible et constitue une parfaite alternative à l'avion".

Il n'en reste pas moins que près de 278.000 personnes ont pris l'avion entre Bruxelles et Amsterdam en 2018. Mais dans le même temps, le nombre de voyageurs arrivés depuis la Belgique à l'aéroport de Schiphol en train, pour prendre un avion international, a augmenté. La compagnie aérienne KLM a déjà supprimé début de cette année un de ses cinq vols quotidiens entre Bruxelles et l'aéroport international néerlandais. Les passagers ont été admis dans des Thalys.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct