Jonathan Daval: «Je dois payer pour les actes que j’ai commis»

Jonathan Daval: «Je dois payer pour les actes que j’ai commis»

Jonathan Daval a déclaré vendredi vouloir « payer » pour le meurtre de sa femme Alexia qu’il a reconnu avoir étranglée pour « lui donner la mort », lors de son ultime interrogatoire devant la cour d’assises de la Haute-Saône.

Répondant d’un « meurtre sur conjoint », l’informaticien de 36 ans encourt la réclusion criminelle à perpétuité, le verdict devant être prononcé samedi dans la soirée.

« Vous sortirez un jour de prison Monsieur Daval, comment voyez-vous la suite en tant qu’homme », l’a interrogé l’avocat général Emmanuel Dupic. « J’ai plus d’avenir », a-t-il juste répondu.

« Je ne me suis jamais projeté au niveau de la peine », a-t-il confié, « peu importe, je dois payer pour les actes que j’ai commis ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct