COIB: «Ce seront moins des Jeux que des compétitions olympiques»

Charline Van Snick a vécu cette semaine à Prague les affres d’une salle sans public: «»D’une tristesse infinie», dit la judoka liégeoise.
Charline Van Snick a vécu cette semaine à Prague les affres d’une salle sans public: «»D’une tristesse infinie», dit la judoka liégeoise. - MICHAL CIZEK/AFP.

Un atelier sushis emmené par Fanny Lecluyse et son compagnon Victor Campenaerts sous l’œil d’une webcam et de la cheffe Junko Kawada : voilà comment se sera achevé, vendredi soir, le stage virtuel organisé par le COIB à 245 jours des Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août 2021). Une semaine conforme à la « nouvelle norme », vécue par écran interposé donc, et fatalement très éloignée de la douceur de Belek à laquelle aurait dû goûter le Team Belgium – mué en TeamBubbelgium – à l’occasion de son traditionnel stage de fin d’année.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct