Consommation: le foie gras belge tire son épingle du jeu

Eleveur de canards dans le Tournaisis, Louis Legrand perçoit une envie de se faire plaisir dans la population, même en petit comité.
Eleveur de canards dans le Tournaisis, Louis Legrand perçoit une envie de se faire plaisir dans la population, même en petit comité. - Roger Milutin.

En toast, en tranche, en mousse ou encore mi-cuit ou en crème brûlée, le foie gras se retrouve sous toutes les formes possibles sur les tables des fêtes de fin d’année. Du moins, c’est comme ça d’habitude. Cette année, confinement oblige, les réveillons se feront en petits comités. Chez certains touchés financièrement par la crise sanitaire, les fêtes se feront aussi au rabais. De quoi inquiéter les éleveurs de canards et producteurs de foie gras ? Pas vraiment, même s’ils doivent actuellement faire face à une séquence de grippe aviaire qui leur impose de confiner leurs élevages. Mais ils en ont l’habitude.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct