Thomas Dermine préface le plan de relance de la Vivaldi: «Investir massivement, c’est un ‘acquis’ de la crise corona»

«Aujourd’hui, non seulement la Commission nous donne des moyens pour investir massivement mais elle nous impose un timing hyper serré pour le faire! C’est un «acquis» de la crise corona…»
«Aujourd’hui, non seulement la Commission nous donne des moyens pour investir massivement mais elle nous impose un timing hyper serré pour le faire! C’est un «acquis» de la crise corona…» - Pierre-Yves Thienpont.

Entretien

Aux affaires depuis l’avènement de la Vivaldi début octobre, Thomas Dermine, carolo, 34 ans, secrétaire d’Etat « pour la Relance et les Investissements stratégiques adjoint au ministre de l’Economie et du Travail » dans le gouvernement d’Alexander De Croo, directeur de l’Institut Emile Vandervelde avant cela (le centre d’études du PS et cabinet du président, Paul Magnette en l’occurrence), dévoile les grands axes du « plan de relance ». L’autre Graal, après le vaccin contre le Covid. Contexte, financements, priorités, voici…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct