Carnet de bord de l’intensiviste: «Les patients covid ont une particularité: l’hypoxie heureuse»

Sabrina Joachim.
Sabrina Joachim. - D.R.

Les patients covid qui arrivent aux soins intensifs ont une particularité : ils manquent d’oxygène mais ne s’en rendent pas toujours compte. On appelle ça « l’hypoxie heureuse ». Chez une personne en bonne santé, le taux d’oxygène dans le sang doit afficher plus de 95 %. En dessous, cela devient normalement inconfortable. Le malade se met à respirer plus vite, devient anxieux, agité, haletant. Il cherche de l’air. Mais avec le covid, on a des patients qui arrivent conscients et calmes, qui respirent spontanément, et qui ne perçoivent pas que leur niveau d’oxygène est en réalité anormalement bas. On leur met une petite pince au doigt, un saturomètre, pour mesurer ce taux d’oxygène. Il affiche parfois à peine 70 % ! Qu’il en perçoive ou pas les effets, la gravité d’un taux si peu élevé est la même : tous les organes souffrent de ce manque.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct