Ryanair - Ryanair a bien mis fin unilatéralement à la phase 1 de la loi Renault, déplore la CNE

Vendredi, le ministre fédéral de l'Emploi Pierre-Yves Dermagne avait pourtant écrit à la direction de la compagnie irlandaise pour s'assurer qu'elle respecte bien la législation sociale belge et qu'elle n'avait pas clos unilatéralement cette phase 1. La compagnie aérienne irlandaise s'exposerait à une contestation juridique des licenciements et au remboursement éventuel des aides publiques reçues, avait-il averti.

Confrontée à la crise du coronavirus, la compagnie irlandaise à bas coût souhaite licencier une partie de son personnel et a enclenché à cet effet la procédure Renault. Le nombre de licenciements a été revu plusieurs fois à la hausse et ce sont 172 emplois qui seraient actuellement menacés, parmi le personnel basé à Charleroi et Zaventem.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct