Face à Eupen, Arnaud Bodart a sauvé la mise et les apparences: même s’il a arraché un point, le Standard n’a toujours pas réglé ses problèmes... (vidéo)

La joie d’Arnaud Bodart, buteur dans les arrêts de jeu de la partie.
La joie d’Arnaud Bodart, buteur dans les arrêts de jeu de la partie. - Photo News

Un peu moins de 11 ans après Sinan Bolat, auteur le 9 décembre 2009 d’une reprise de la tête qui avait permis au Standard d’arracher le partage face à AZ Alkmaar et d’être reversé en Europa League, Arnaud Bodart a offert au club liégeois, samedi face à Eupen, un point inespéré, en poussant au fond du but de De Wolf un envoi de Fai, à l’arrivée d’un coup franc délivré par Gavory. On jouait alors la 97e minute de jeu et donc la fin du temps additionnel d’une rencontre qui ne pouvait plus échapper à l’équipe germanophone, plus consistante et dominatrice dans le jeu. Si Philippe Montanier avait souligné, avant le match, le bienfait de la trêve internationale et insisté sur la fraîcheur retrouvée, le beau discours n’a pas trouvé un prolongement sur le terrain, où les joueurs liégeois ont montré qu’ils n’avaient réglé, durant les deux dernières semaines, aucun de leurs problèmes, tant ils ont été incapables de produire du jeu, d’évoluer avec justesse et de se ménager de véritables occasions de but tout au long d’une partie truffée de faits de jeu.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct