Daniil Medvedev, l’ours est sorti de son hibernation à temps

Daniil Medvedev aime n’en faire qu’à sa tête.
Daniil Medvedev aime n’en faire qu’à sa tête. - EPA

La distribution des grands prix 2020 est finalement claire pour le gratin mondial : Novak Djokovic, nº1, a remporté l’Australian Open ; Rafael Nadal, nº2, Roland-Garros ; Dominic Thiem, nº3, l’US Open et Daniil Medvedev, nº4, le Masters de Londres !

Pour le Russe qui se dirigeait tout droit vers une saison décevante, après avoir éclaboussé de son talent et de son impertinence l’été 2019, il était moins une. Ou plutôt moins deux, puisqu’il a terminé l’année en remportant les deux derniers gros rendez-vous 2020 : Paris-Bercy et le Masters, soit 10 succès d’affilée, et pas les moindres puisqu’il y a battu 7 top- 10 !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct