Remco Evenepoel: «J’ai hâte de disputer un grand Tour, peu importe lequel»

Photo News
Photo News

Un sourire, plusieurs mêmes, tous réjouissants, tous lumineux. À travers l’écran du fameux Zoom, Remco Evenepoel n’a pas feint son plaisir de communiquer avec quelques journalistes de la presse belge, lundi, depuis sa retraite sur la Costa Blanca où il réside depuis une semaine pour s’entraîner dans des conditions optimales. Décontracté, heureux d’être là, le jeune homme sait qu’il est passé à quelques millimètres d’un destin qui aurait pu l’orienter vers une paralysie irréversible voire vers la mort. Ces glaçantes certitudes l’ont aidé à surmonter la peine incommensurable de devoir laisser dans un ravin une condition exceptionnelle qui aurait pu l’emmener vers d’autres succès prestigieux. Elles l’ont aidé à entamer un long processus de revalidation, avec la force et le caractère qu’on lui connaissait déjà entre les mains expertes de Lieven Maesschalck.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct