Pourquoi Anderlecht et Vincent Kompany n’y arrivent pas

PhotoNews
PhotoNews

Le contre-pied est presque systématique. À chaque moment où le ciel semble s’éclaircir au-dessus de Neerpede, le Sporting se prend les pieds dans le tapis. Souvent en étant tenu en échec en raison d’un but concédé dans les dernières minutes de la rencontre. Parfois en subissant une défaite logique. Comme à Bruges où les Blauw en Zwart avaient remis le RSCA à sa place. Comme au Beerschot où les Anderlechtois ont, à nouveau, été rattrapés par les événements. Dimanche, ils ont subi leur deuxième revers. Rien de scandaleux en soi après treize journées de championnat. Sauf que la perception croît tant et plus : cette équipe ne parviendra pas à accrocher une des quatre premières places au terme de la phase classique. Même si sur le plan comptable tout reste possible – Anderlecht n’a que deux points de retard sur Charleroi qui a disputé un match de moins –, c’est l’impression générale qui inquiète et fait craindre que l’objectif européen ne sera pas atteint par Vincent Kompany et ses ouailles.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct