Sans-abri: une task force pour dégager des places malgré le covid

Christie Morreale.
Christie Morreale. - Belga.

Des hôtels pour héberger en urgence des femmes victimes de violence ou des SDF mis en quarantaine. A Liège, l’expérience du premier confinement a permis à la ville et au relais social d’anticiper le besoin de places d’accueil supplémentaires pour l’hiver. Mais comme l’explique Antoine Farchakh, chargé des projets wallons à la Fédération des maisons d’accueil et des services d’aides aux sans-abri (AMA), la situation est très différente d’une ville à l’autre, ou plutôt d’un relais social à l’autre. « En Wallonie, les plans Grand Froid sont activés, mais force est de constater que les mesures sanitaires impactent grandement les capacités d’accueil », explique-t-il. « La distanciation sociale oblige à limiter les places dans les abris habituels tandis qu’on éprouve aussi des difficultés pour distribuer les repas chauds. Chaque relais social met en place ses propres initiatives pour tenter de trouver des alternatives, mais ce n’est pas toujours facile de trouver des infrastructures adaptées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct