Coronavirus: aux Pays-Bas, trois invités autour de la bûche... pour le moment

Hugo De Jonge, ministre de la Santé et vice-premier ministre des Pays-Bas a mis en garde ce mardi: les chiffres sont mauvais et l’heure est plutôt à la réflexion autour du durcissement des mesures, vacances d’hiver ou non.
Hugo De Jonge, ministre de la Santé et vice-premier ministre des Pays-Bas a mis en garde ce mardi: les chiffres sont mauvais et l’heure est plutôt à la réflexion autour du durcissement des mesures, vacances d’hiver ou non. - AFP

Alors qu’ils évoquaient un possible relâchement des règles afin de permettre de célébrer Noël dans de meilleures conditions, nos voisins néerlandais ont dû se rendre à l’évidence : le taux de contamination ne le permet pas.

Le taux de reproduction du covid est passé d’une moyenne de 0,89, il y a une semaine, à 1,02 mardi, indique l’institut de santé publique RIVM. En outre, la baisse des nouveaux cas quotidiens observée ces derniers jours tend à ralentir, tandis que de plus en plus d’enfants et d’adolescents se retrouvent infectés par le coronavirus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct