Etats-Unis: la future administration Biden entre en scène, tiraillée par les premières rivalités internes

Le président-élu Joe Biden ne veut plus perdre de temps: il s’est entretenu lundi, par vidéoconférence depuis le Delaware, avec les représentants de la Conférence des maires américains.
Le président-élu Joe Biden ne veut plus perdre de temps: il s’est entretenu lundi, par vidéoconférence depuis le Delaware, avec les représentants de la Conférence des maires américains. - AFP

C’est un détail, bien sûr, mais il n’a échappé à personne : le site internet de la transition présidentielle Biden-Harris a remplacé lundi son suffixe.com par un.gov de meilleur aloi (www.buildbackbetter.gov).

Quelques heures plus tôt, la patronne des services généraux de l’Administration (GSA), Emily Murphy, avait enfin consenti à adouber le ticket démocrate vainqueur de l’élection du 3 novembre, par une lettre officielle attendue depuis exactement trois semaines. Le président sortant, Donald Trump, replié sur ses parcours de golf, menait à distance un combat d’arrière-garde sans espoir, dénonçant des « fraudes massives » à travers les Etats-clés du pays mais sans jamais apporter le commencement d’une preuve.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct