Donner une perspective: le seul luxe permis dans ce cauchemar de la crise covid

La cocotte-minute sociale, psychologique et économique est la même en France qu’en Belgique ou ailleurs en Europe.
La cocotte-minute sociale, psychologique et économique est la même en France qu’en Belgique ou ailleurs en Europe. - THOMAS COEX/afp

Pas de restaurants avant le 20 janvier (oui le 20 janvier !), pas de bars avant on ne sait pas quand, pas de rassemblements publics, la prolongation du couvre-feu (sauf la nuit du 24 et du 31 décembre), des fêtes en famille avec peu d’adultes dans une même pièce en même temps, la poursuite du télétravail. Que nous a appris le président Emmanuel Macron que les Belges francophones mais aussi néerlandophones ont regardé religieusement ce mardi soir ? Que le retour à la normale n’est pas pour demain, que tout assouplissement ne peut être autorisé que si les chiffres sanitaires le permettent et que si ceux-ci redérapent, on refermera illico ce qu’on a ouvert. Bref, que tous les pays européens et de l’hémisphère nord sont dans la même gadoue.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct