Le sport francophone paie un lourd tribut au covid

Le sport francophone paie un lourd tribut au covid

Le sport francophone organisé est en train de panser ses plaies en cette fin d’année 2020. En un an, entre le 31 octobre 2019 et le 31 octobre 2020, l’ensemble de ses principales fédérations olympiques a vu disparaître 15.194 de ses membres, ce qui, sur un total de 610.406 licenciés au départ pour un autre de 595.212 à l’arrivée, représente une baisse de 2,49 %.

En soi, ce chiffre peut sembler « raisonnable », surtout si on le compare avec la saignée que l’on vit actuellement en France où, selon la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, citée dans une étude récente du Monde, il faudra s’attendre à « une baisse de 20 à 30 % » pour la saison 2020-2021.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct