BlackRock: un petit coup de règle sur les doigts de la Commission européenne

Emily O’Reilly a déjà épinglé plusieurs fois la Commission.
Emily O’Reilly a déjà épinglé plusieurs fois la Commission. - Reuters.

Au printemps, la Commission européenne confiait un contrat d’audit et d’expertise au plus important gestionnaire d’actifs mondial, la société américaine BlackRock. Mission : évaluer la meilleure manière intégrer les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance – les fameux critères ESG – dans la réglementation bancaire.

Ce choix suscitait de vives réactions parmi certains parlementaires européens, essentiellement sur le banc des Verts, et diverses ONG réunis dans la coalition Change Finance, dont Corporate Europe Observatory (CEO), qui estimaient qu’accorder ce contrat au gestionnaire de fonds américain « revient à laisser le renard non seulement garder les poules, mais aussi concevoir le poulailler ».

Ils ont donc porté l’affaire devant la médiatrice de l’Union européenne, Emily O’Reilly, qui a rendu son avis ce mercredi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct