L’autonomie européenne en matière de médicaments attendra

Aucune mesure concrète visant à encourager la relocalisation d’activités de production en Europe n’a été annoncée. © Reuters.
Aucune mesure concrète visant à encourager la relocalisation d’activités de production en Europe n’a été annoncée. © Reuters.

Profitant du momentum de la crise sanitaire et de la nécessité de coordonner les pays européens dans leur réponse au Covid, la Commission européenne a annoncé ce mercredi le deuxième volet de son plan visant à bâtir une « Union européenne de la santé ». « Nous exploitons les moindres centimètres de compétences que l’Europe a en matière de santé car nous savons que les citoyens veulent qu’elle soit présente », a souligné le vice-président de la Commission, Margaritis Schinas.

Après avoir présenté le 11 novembre une série de propositions visant à renforcer le rôle des agences européennes de sécurité sanitaire (Agence européenne du médicament, Centre européen de prévention et de contrôle des maladies) et annoncé la création d’une Autorité pour la réaction aux urgences sanitaires, la Commission a présenté ce mercredi sa nouvelle stratégie « pharma ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct