Une transaction pénale pour Carlo Di Antonio

«J’avais suivi le projet de l’administration qui était le moins coûteux. Il n’y a pas eu malhonnêteté», assure l’ancien ministre CDH.
«J’avais suivi le projet de l’administration qui était le moins coûteux. Il n’y a pas eu malhonnêteté», assure l’ancien ministre CDH. - Roger Milutin.

Appelé à désencombrer, dès le printemps prochain, le centre-ville aux heures de pointe, le contournement de Dour (Hainaut) devrait libérer les habitants de bien des soucis. C’est le cœur tout aussi léger que le bourgmestre assistera à l’inauguration : au mois d’août 2019, ont appris « Le Vif » et « Le Soir », Carlo Di Antonio a conclu avec le parquet général de Liège une transaction pénale simple pour un montant de 5.000 euros. Permettant ainsi d’éteindre l’action publique et éviter d’éventuelles poursuites. « J’ai accepté pour avoir la paix », confirme M. Di Antonio. « Ça m’aurait coûté au moins la même chose en frais d’avocat. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct