Maladies cardiovasculaires: le mystérieux quart en moins...

Il y a, parmi les sous-diagnostics et les malades qui s’ignorent en cette période de covid, une diminution inquiétante : durant le premier confinement, le nombre d’admissions à l’hôpital liées à un infarctus a diminué de 26 %. Cette donnée belgo-belge n’a pas – encore – fait l’objet d’analyses plus approfondies. En revanche, le professeur Ruben Casado Arroyo, cardiologue et chef de clinique à l’hôpital Erasme (ULB) et Chirec décode pour Le Soir la littérature scientifique récente à ce sujet.

« Des données italiennes décrivent une hausse très importante de patients décédés à la maison, sans pouvoir appeler de médecin. Cette incidence plus importante de mort subite est une première explication. » Une explication elle-même liée au fait que des gens ont peur d’aller à l’hôpital, qu’ils font partie d’un groupe à risque, qu’ils hésitent à demander de l’aide… « On estime que l’incidence de ces morts subites représente une augmentation de 58 % des cas. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct