Sur les plateformes alternatives américaines, le Trumpisme atteint des sommets

«Parler».
«Parler». - Capture d’écran

Le petit monde de Donald Trump est en difficulté : son ancienne chaîne d’information attitrée, Fox News, se montre critique envers le gouvernement sortant et reconnaît la victoire du Démocrate Joe Biden. Et Twitter place des avertissements sous certains tweets présidentiels, car Donald Trump diffuse de fausses informations qui, d’après le réseau social, manipulent les processus civiques et sapent les principes fondamentaux de la liberté d’expression.

Le discours de Donald Trump et de ses partisans est tout autre. Les partisans du président sortant ont ainsi le sentiment d’être censurés et traités de manière injuste sur les réseaux sociaux. Ils sont convaincus que les vérités qui dérangent sont mises sous le tapis et, d’après eux, les médias dits « traditionnels » diffusent de fausses informations dans le seul but de nuire à Trump. Depuis l’élection présidentielle et le refus de Trump de reconnaître le résultat, ce discours fonctionne plutôt bien.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct